Trouver une fatwa par theme

Q : Nous sommes quelques-uns de vos frères en islam qui séjournent actuellement à Houston, aux Etats-Unis, pour un traitement médical, et nous souhaiterions de votre éminence quelques renseignements concernant des questions qui nous préoccupent. Nous sommes dans un logement collectif regroupant environ vingt familles, et il n’y a pas de mosquée ici.


Cependant, une personne charitable, du nom de Mâjil ibn Sultân ibn Safrân Al-Qahtâni, qu’Allah lui pardonne et lui soit clément, a bénévolement loué un appartement pour une durée d’un an dans le but de servir de lieu de prière et de lieu de réunion pour les frères. Ils peuvent s’y délasser et y recevoir des cours religieux. Mais voilà que certains d’entre eux, qu’Allah les guide vers la bonne voie, jouent, après la prière de l’Ichâ, à la belote dans cet endroit. Un de nos frères leur a fait des reproches en leur déclarant que la belote n’étant pas permise par la religion, il était d’autant plus grave d’y jouer dans un lieu de prière !


L’un d’entre eux a répondu que le fait de délaisser ce jeu comportait un risque : celui de rester sans activité et d’être alors la proie des dancing, clubs, boîtes de nuit et autres lieux de débauche. J’ajoute aussi que certaines personnes qui jouent aux cartes dans ce lieu assistent à la prière de l’aube en groupe.


Nous espérons de votre éminence une Fatwa relative à l’autorisation –  ou l’interdiction - de ce jeu en cet endroit loué par cette personne charitable, afin de servir de lieu de prière et de lieu de rassemblement : ce jeu est-il permis ? Est-il permis de s’asseoir avec ceux qui jouent ou faut-il s’éloigner d’eux ?

Répondez-nous, qu’Allah vous récompense.

Lire la suite : Jouer à la belote dans un endroit réservé à la prière !

Q : La manière de passer le message dans les mosquées et sur le Minbar1 dans l’islam, est un sujet sur lequel beaucoup de gens écrivent.

Certains disent : « Les gens ont détourné l’utilisation du Minbar », et d’autres disent : « On nous a interdit le meilleur endroit de la terre, et l’endroit le plus pur est les maisons d’Allah (les mosquées) et nous ne pouvons pas nous y asseoir, ni y faire des révisions ou étudier », et d’autres encore disent : « Les Minbars sont utilisés à d’autre fins que l’appel à l’islam, et les gens les utilisent pour appeler à telle festivité, tel groupe, etc. »

Lire la suite : Le message dans les mosquées et ce que doit être la fonction des mosquées

Q : Il y a parmi nous un imam qui est à la tête de trois mosquées, certaines au nom de ses enfants, alors qu’ils ne sont pas dans notre ville ; il a fait venir des employés pour diriger la prière par dérogation contre la moitié du salaire. Lorsque je l’ai conseillé, il m’a dit : « J’ai une fatwa et tout le monde le fait. » Je lui ai répliqué : « Ce que les gens font n’est pas une preuve. » Il m’a alors répondu : « Apporte-moi une fatwa de son excellence le cheikh Abdul-‘Azîz Ben Baz pour que je sois convaincu. » et je lui ai dit finalement : « Je vais essayer. »


Voilà donc pourquoi j’écris à votre excellence en espérant que la vérité sur ce sujet soit dite, car cette pratique est répandue dans beaucoup de villes et de villages.

Lire la suite : Etre imam de plusieurs mosquées ?